SURFACE GLISSANTE

  • MERCREDI 13 ET JEUDI 14 MARS
  • 16.00 - 20.00 h
  • Dispensé par : Laagencia

Les départements éducatifs des musées jouent un double rôle : ils sont à la fois hôte et invité, ce qui amène à s’interroger sur la place de l’affect et les limites de l’hospitalité dans les institutions. Sur cette voie, poursuivant une recherche que l’on nomme Gesticos decoloniales [Petits gestes décoloniaux], nous prenons pour point de départ la question : « quelles sont les limites de l’hospitalité ? », comme une méthodologie pour cartographier et socialiser les gestes par lesquels nos corps parlent de qui nous sommes et prétendons être, de par qui et comment nous sommes colonisés.

Cette carte sociale nous situe alors sur une surface où nous pouvons assembler divers éléments afin de concevoir et de développer un dispositif sensible favorisant le passage de notre corporalité à un état plus liquide, pour traverser ces limites et en mouiller d’autres.

  • Atelier gratuit. Inscription préalable requise. Complet.
  • Mercredi 13 et jeudi 14 mars, 16 h – 20 h
  • Langues : espagnol
  • Nombre de participants : 15

Bio

Laagencia
Laagencia est une extitution de Bogota qui travaille dans le territoire de l’art et de l’éducation, à la frontière entre les pratiques artistiques et instituantes. Laagencia expérimente diverses stratégies et méthodologies de travail en proposant des formats de médiation, des programmes publics collaboratifs, des exercices d’autoédition et des formes alternatives de travail avec autrui.

Grâce à sa recherche et à son programme ouvert Escuela de garaje [École de garage], Laagencia met en place des espaces et des plateformes de rencontre et d’expérimentation avec/pour d’autres initiatives glocales qui travaillent à partir de multiples idées de création de savoir. Le projet intègre cinq agents, sans aucune hiérarchie entre eux : ils sont directrices, productrices et participantes.

Laagencia travaille actuellement sur des modes de réarticulation et de déconnexion des structures et conditions coloniales qui subsistent dans le contemporain, notamment à partir des problèmes de traduction et de corporalité. Laagencia est constituée de Diego García Martínez, Mariana Murcia, Santiago Pinyol, Mónica Zamudio Palacios et Sebastián Cruz Roldán.